Introduction du sujet.

    Un OGM est un organisme génétiquement modifié- on dit aussi organisme transgénique - animal ou végétal. Ce sont des organismes dont le patrimoine génétique a été volontairement modifié par les techniques de la biologie moléculaire. Ces techniques permettent de transférer dans le patrimoine génétique d’un organisme un ou plusieurs  gènes apportant une caractéristique nouvelle. 

    Depuis que l'homme cultive des plantes et élève des animaux, il les fait évoluer en sélectionnant ceux qui ont la meilleure productivité. Cette évolution sous forme de sélection, de croisement, de greffe a permis ainsi de créer de nouvelles variétés ou races qui n'existaient pas spontanément et constituent des améliorations : meilleurs rendements, meilleure qualité, meilleure résistance aux maladies, aux ravageurs, à la sécheresse. Cependant, ces évolutions ont été souvent irréversibles, ce qui fait qu'aujourd'hui, il est très difficile de retrouver le blé ou la vache d'origine.

    A la suite des travaux de recherche fondamentale qui ont permis de mieux connaître les bases moléculaires de la génétique, il a été possible de travailler sur des transferts de caractères beaucoup plus précis en agissant directement sur les gènes.
C'est ce qui a amené à la création d'OGM dont les premiers sont apparus en laboratoire il y a une vingtaine d'années pour les plantes.

    Les OGM ne constituent donc pas un changement dans la sélection des plantes pour améliorer les plantes cultivées, mais l'introduction d'une technologie particulièrement puissante et précise pour faciliter sa mise en œuvre. Les OGM sont aujourd'hui répartis principalement dans 6 pays: les Etats-Unis qui dominent très largement avec 49.8 millions d'hectares, le Brésil, la Chine, l'Argentine et le Paraguay.

          Le but d'un OGM est :
-pour les organismes végétaux: les rendre plus résistants aux différentes bactéries ou insectes, ainsi qu'aux conditions climatiques afin d'augmenter la production.De plus,
les OGM permettent de produire une même quantité sur une plus petite surface.
-pour les organismes animaux: produire des molécules médicaments (lapins, chèvres), accélérer la croissance des animaux comme par exemple pour le saumon,leur permettre de résister à des conditions climatiques difficiles.

     Ainsi, les scientifiques, les entreprises agricoles ou d'élevage et les entreprises créatrices de plantes ou d'animaux OGM sont particulièrement intéressés par les OGM car ils permettent pour les premiers de réaliser des expériences génétiques et pour les suivants d'augmenter leur capital.
    Ils avancent donc certains arguments en faveur des OGM :
- permettre de nourrir les populations du Monde qui s'accroissent très rapidement grâce à une augmentation de la production.
- permettre aux producteurs des pays pauvres d'accroître leur rendement.
- pouvoir planter des plantes dans tous les climats et les terrains possibles (par exemple au Sahara en diminuant le besoin d'eau de ces plantes)
- réduire l'utilisation des pesticides ou d'insecticides, donc réduire la pollution des sols et des eaux souterraines.
- la transgenèse permet de faire des vaccins sans piqûre par la modification du patrimoine génétique et par la synthèse de substances vaccinantes. Il suffira alors de manger une banane ou un kiwi pour être à l'abri de telle ou telle maladie.
- la modification génétique permettrait de pouvoir greffer des organes d'animaux sur l'homme, ce qui réduirait le nombre de malades en attente de greffe suite aux petit nombre de donneurs, et qui viendrait à bout également du risque de rejet.
-etc

         Pour les anti-OGM, ces OGM sont au contraire des "monstres". En effet :
- ils estiment que  quelques OGM, ou tous, poseraient des risques sanitaires et environnementaux importants. Selon eux ils infesteraient les autres plantes et l'on aurait à la fin plus qu’une espèce de maïs ou une espèce de soja. Ils nuiraient donc gravement à la biodiversité de la planète.
- on peut en effet craindre, avec la création de plantes de plus en plus résistantes, l'apparition de mauvaises herbes très résistantes et leur propagation, celle de super insectes insensibles aux insecticides ou encore la disparition d'insectes utiles dans la biodiversité comme les pucerons.
- l’introduction «brutale» de nouveaux gènes dans les plantes peut également provoquer des effets indirects comme l’interruption d’une fonction métabolique ou la synthèse de nouveaux produits éventuellement toxiques, ce que l’on est aujourd’hui bien incapable de prévoir.
    Au nom du principe de précaution, ils demandent l'arrêt des cultures à des fins de commercialisation, voire l’arrêt des cultures en plein air à des fins de recherche.


        Les OGM sont-ils donc des monstres ou des génies ? Seul l'avenir nous le dira. Nous essayerons cependant dans ce dossier de vous présenter les risques et les avantages qui influeront sur le futur.

 

Pour continuer d'évoluer sur le site , c'est ici : origine/répartition

Commentaires (6)

1. fati selina 05/12/2012

j aime bcq votre site

2. jsais pas 16/10/2011

Très bon site, bien formulé, clair.. Merci :)

3. effemme 02/06/2011

Merci d'avoir partager toutes ces informations ! C'est un très bon site. Grâce à vous j'ai trouvé pleins d'infos pour mon exposé sur les OGM :)

4. 50 cent 01/03/2011


trés bon site!!!

5. a 18/11/2010

a

6. bidule 10/03/2009

tres bon site

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site